Tag Archives: Mythologie

Adam Reeder et la mythologie

20 Mar

Adam Reeder est nait et a grandit à Los Angeles and Camarillo en Californie.

Adam a déménagé dans l’Utah pour ses études supérieurs ou il a passé son diplôme d’Art. En 2006 il retourne vers les côtes californienne et passe son diplome MFA (« Master of fine arts ») en sculpture à l’ « Academy of Art », l’université d’arts de San Francisco.

Artiste depuis un jeune âge. Il travail en temps que artiste professionnel et réalise des portraits depuis 1999 et des sculptures en bronze depuis 2000.

Depuis il a gagné une certaine reconnaissance internationale de sources variés, de critiques d’arts, de galeristes et autre marchants d’arts autour du monde. Adam à récemment présenté ses nouvelles créations en 2010 à Los Angeles, New York, London, San Francisco et dans nombreuses autres villes.

Adam Reeder dans son travail introduit une nouvelle thématique. Il associe à un thème mythologique, la technologie. Il utilise et reprend les produits de la marque « Apple« . Il représente par exemple, Pan avec un ipod (Cf. Pan with his IPod (voir diaporama)) ou encore Zeus with his IPhone, Atlas. Cet anachronisme suscite de nombreuses questions. Pourquoi mêler mythologie et nouvelles techniques ? Est-ce pour insister sur les notions de tradition et modernité ?

Si nous étudions le cas d’Atlas. Ce Titan fut condamné par Zeus suite à la révolte des Titans contre les dieux de l’Olympe, à soutenir le monde jusqu’à ce que quelqu’un accepte de le remplacer. Autrefois appelé, à l’époque de la Grèce antique, « Portera Tera » ce qui signifie « celui qui porte la terre ».

Dans l’œuvre d’Adam Reeder, Atlas ne porte pas la terre mais un IPod. Est-ce purement ironique de la part de l’artiste, ou bien se cache derrière cette parodie, une critique de l’invasion technologique qui devient un nouveau support artistique à la fois d’archivage et de création ? Quel est le but d’Adam Reeder lorsqu’il remplace le monde par l’IPod? Cherche-t-il à nous questionner sur l’omniprésence des nouveaux supports technologiques ou bien souhaite-t-il présenter cet appareil comme : monde de la culture visuelle et audiovisuelle ?

Nous pouvons nous poser le même type de question pour ce qui est des deux autres œuvres d’Adam Reeder présentées dans le diaporama ci-dessus.

Présentation dieux et héros

20 Mar

Il nous semble important, dans le cadre de notre travail de ressources numériques, d’avoir une certaine connaissance des divinités et des héros mythologiques. Voici un arbre généalogique des divinités, et des héros que nous pouvons aborder au cours de nos analyses.

 

Voici un autre arbre généalogique, beaucoup plus complet que le premier.

 


Aphrodite (grec) / Vénus (romain)

20 Mar

Aphrodite est la déesse grecque de la germination, de l’amour, des plaisirs et de la beauté. Selon la tradition la plus populaire d’Hésiode, Aphrodite serait naît de la mer, fécondée par le sexe d’Ouranos, tranché par Cronos et dont l’écume forma la déesse. Pour les Grecs, cette légende s’inscrit dans le nom même de la déesse : elle est « née de l’écume».

Mariée à Héphaïstos, elle a de multiples aventures extra-conjugales. La principale est celle avec Arès, d’où naissent Harmonie, Déimos, Phobos, auxquels Simonide ajoute Éros et Cicéron, Antéros. Informé de la relation adultère Héphaïstos a créé un filet magique qu’il place sur le lit pour emprisonner le couple et les exposer aux moqueries des dieux de l’Olympe. Aphrodite a également eu une liaison avec Hermès, Dionysos, Poséidon.

 

On a deux conceptions d’Aphrodite :

  • Aphrodite du plaisir, de la chair, plus « terrienne »
  • Aphrodite de l’amour spirituel, pure et chaste dans sa beauté.

 

Ses attributs sont :

  • Attributs : la nudité, la myrrhe, le myrte, la rose, les coquillages et la ceinture magique.
  • Fruits : la pomme ou la grenade.
  • Animaux : les animaux de nature ardente ou prolifique, comme le bélier, le bouc, le lièvre, le cygne, la tourterelle ou la colombe.

 

La Naissance de Vénus, Sandro Botticelli, (1485).

 

Moires (grec) / Parques (romain)

17 Mar

Les Moires sont les divinités du destin. Dans la mythologie, elles seraient les filles de Jupiter et de Thémis. Tandis que pour le poète Hésiode, elles seraient les filles de la nuit. Elles règnent sur le destin des hommes. Les moires étaient des sœurs au nombre de trois: Clotho, Lachésis, et Atropos. Attention, il ne faut pas confondre les parques et les Grées (qui sont elles aussi trois sœurs, mais qui n’ont pas les mêmes attributs) .

  • Clotho: tissait le fil de la vie. Elle est souvent représentée entrain de tisser, et proche d’une quenouille.
  • Lachesis: enroulait le fil et assignait la destiné à chacun. Lachésis est souvent représentée entre ses sœurs.
  • Atropos: coupait le fil de la vie. On la représente avec une paire de ciseaux.

Alfred Pierre Agache, Les parques, 19ème siècle, Lille, musée de beaux arts.

(De gauche à droite):

Atropos , Lachésis, Clotho

Poséidon (grec) / Neptune (romain)

17 Mar

Poséidon est le fils de Cronos et de Rhéa. Il est le frère de Zeus, et fait parti des douze dieux de l’Olympe.

Il fut avalé par son père, à qui on avait prédit que l’un de ses enfants le détrônerais. Il est dit que Rhéa à réussi a sauver Poséidon de l’appétit de son père (Cronos). Elle fit croire à Cronos qu’elle avait mis au monde un poulain, et lui en donna un à manger à la place de son fils. Elle cacha son Poséidon dans une bergerie pour le protéger de son père. Lorsque Zeus devenu adulte gagna sur Cronos, Poséidon se rangea du côté de son frère. Une fois Cronos vaincu, ils se partagèrent le monde. Hadès dirigeait le monde des enfers, Zeus celui du ciel, Poséidon quand à lui eu le droit de régner sur les mers.

Plus tard, Poséidon il se disputa l’Attique avec Athéna. Poséidon offrit une source d’eau salée ou un cheval (cela diverge selon les sources). Athéna quand à elle offrira un Olivier. Le cadeau d’Athéna fut jugé le plus utile, c’est donc elle qui remportera l’Attique.

Ses attributs sont:

  • le cheval
  • le taureau
  • le trident.

John Singleton Copley, The return of Neptune, 1754, The metropolitan museum of art, New York

Zeus (grec) / Jupiter (romain)

16 Mar

Zeus (grec) ou encore Jupiter (romain) était le fils de Cronos (Titan) et de Rhéa. Il fait parti des douze dieux de l’Olympe

Avant tout, il faut savoir que l’on avait prédit à Cronos et Rhéa que l’un de leurs enfants détrônerai Cronos  . Ce dernier pour éviter cela, dévorait les enfants que Rhéa mettait au monde un à un. Furieuse, Rhéa cacha le dernier enfant qu’elle mis au monde (Zeus), et donna une pierre enveloppée de bandages à Cronos qu’elle fit passer pour son enfant. Zeus devenu adulte décidé de détrôner Cronos. Il demanda à Métis une boisson pour que Cronos recrache ses enfants. Il se battit à l’aide de ses frères, de ses sœurs, et également des cyclopes contre Cronos et les titans: la titanomachie.

Il parvint à gagner et enferma les titans et Cronos dans le Tartare. Il se partagea donc le monde avec ses frères (Hadès et Poséidon). Zeus régnait sur le ciel, Poséidon sur la mer et Hadès sur les enfers. Cette prise de pouvoir, énerva Gaia, mère de Cronos. Celle-ci monta les géants contre les Olympiens c’est la: Gigantomachie. Ceux ci ne pouvaient être sauvés à moins qu’un mortel vienne leur prêter main forte. C’est là qu’intervient Héraclès. Ils remportèrent la bataille enfermant les géants survivants dans le Tartare. Mais nous approfondirons le mythe d’Héraclès dans l’article prévu à cet effet.

Dans la mythologie Zeus était décrit comme un dieu « volage » qui eu de nombreuses épouses (notamment Métis qui lui vint en aide lors de son combat contre Cronos, et Héra qui reste la plus célèbre de ces épouses) Il voulu également séduire la néréide Thétis, cependant un oracle avait prédit que le fils qui naitrait de cette union deviendrais plus fort que son père. Zeus, préféré donc laisser Thétis à Pélée. Il eu également de nombreuses maîtresses, ce qui rendait Héra folle de jalousie.

Il allait même jusqu’à se métamorphoser pour s’unir avec des humains. Il alla jusqu’à se transformer en cygne pour conquérir Léda, en taureau pour séduire Europe, et même en pluie d’or pour approcher Danaé. Il a également trompé Alcmène en prenant l’apparence de son mari Amphitryon.

Zeus eu de nombreux enfants de ces aventures dont les plus connus: Héraclès, Perséphone, Arès, Héphaïstos, Apollon, Artémis, Dionysos, Athéna, Aphrodite, Hermès… On le qualifie de père des dieux et des hommes.

Les attributs de Zeus sont:

  • la foudre
  • le globe
  • le sceptre
  • l’aigle

 


Dominique Ingres, Zeus et Thétis, 1811, Musée Granet.

Vénus en chaque femme

13 Mar

 

Dans la peinture qui suit le mouvement de la renaissance, beaucoup d’œuvres représentant des personnages féminins s’inspirent des postures qu’empreinte le plus souvent Vénus.

Si l’on compare par exemple l’ oeuvre de Dominique Ingres, La grande Odalisque (Voir diaporama ci-dessous) datant de 1814 et conservée au Louvre à Paris avec le tableau de Diego Velasquez, Venus at her mirror (voir diaporama ci-dessous) datant de 1649-1651 et conservé à la National Gallery de Londres, on s’aperçoit vite que les postures sont similaires.

On pourrait également faire un rapprochement avec le tableau de Jacques-Louis David, Mars disarmed by Venus & three graces (Voir diaporama ci-dessous) de 1824 situé au Royal Museum of Fine Arts en Belgique.

L’oeuvre d’Edouard Manet, Olympia (Voir diaporama ci-dessous) de 1863 (Musee d’Orsay, Paris) n’est pas sans rapport avec le tableau de Titien, Venus & the Lute player  (Voir diaporama ci-dessous) (New York Met) de 1565-70.

Par ailleurs, la façon dont la femme cache sont sexe avec sa main peut renvoyer à la naissance de Vénus de Sandro Botticcelli (Voir diaporama ci-dessous) datant de 1485 et conservée à l’Uffizi gallery de Florence. Ou encore de manière plus évidente à la vénus de Giorgione, (Voir diaporama ci-dessous) (Sleeping Venus (Gemaldegalerie, Dresden)) de 1510, et celle de Titien (The Venus of Urbino (Voir diaporama ci-dessous) (Uffizi gallery, Florence)) de 1538.

Autre exemple, en 1799-1800 Francisco Goya peint The nude (Voir diaporama ci-dessous) (Prado Museum, Madrid) se tableau a put inspirer l’œuvre d’ Alexander Cabanel, Birth of Venus de 1863 (Voir diaporama ci-dessous)(Musee d’Orsay, Paris).

Le célèbre tableau d »Edouard Manet- Luncheon on the grass (Voir diaporama ci-dessous) (Musee d’Orsay, paris) semble s’être inspiré d’une œuvre réalisée plus de deux siècles auparavant. Il s’agit de l’oeuvre de Peter Paul Rubens, Venus, Cupid, Bacchus & Ceres (Voir diaporama ci-dessous) (Staatliche Kunstsammlungen, Kassel, Germany) de 1612-1613.

Dans toutes les œuvres citées précédemment et dans bien d’autre œuvres encore, on se rend compte que l’iconographie de Vénus a énormément influencée la représentation de la femme dans les œuvres appartenant à l’époque contemporaine. Il ne s’agit pas seulement de la posture comme nous l’avons vu, certains artistes se calquent sur les canons de beauté de la femme: des formes généreuses, un teint pâle, de long cheveux coiffée ou détachés.

Dans une période, où les codes changent et où le nouveau genre souhaite rompre avec le traditionalisme de la Renaissance, il est donc étonnant de voir tant d’œuvres si proches de ce qui fut pendant de nombreuses années l’image la plus répandue de la peinture.

Publicité Ferrero Rocher

7 Mar

Pub Ferrero Rocher

Ces publicités Ferrero Rocher, mettent en avant leur produit, comme « digne des dieux », aussi mythique qu’eux, et comme un produit rare. Cela est mis en avant par la présence de personnages importants. En effet on observe la présence des dieux de l’Olympe (comme il est dit dans les vidéos).  Il s’agirait donc des douze dieux de l’Olympe à savoir: Zeus, Hadès, Poséidon, Héra, Arès, Hestia, Aphrodite, Apollon, Athéna, Hermès, Artémis,  Héphaïstos. D’autres personnages importants font leur apparition, on note dans la première vidéo, l’apparition d’Ulysse qui ramènerait des Ferrero de son voyage.

Dans la seconde vidéo, on observe les dieux nordiques (dans la vidéo, les voisins des dieux Olympiens). On peut également identifier un des douze dieux, il s’agit d’Artémis, déesse de la chasse dont l’attribut est l’arc (en effet dans les vidéos, on observe une femme équipée d’un arc tirant sur une pyramide de Ferrero rocher).

Ici, dans ces vidéos, les mythes antiques ont été réexploités de manière lucrative. Les réalisateurs de ces pubs, se sont servis de l’image prestigieuse et mythique des dieux pour vendre leur produit. La réexploitation des mythes antiques en publicité n’a pas le même but que les réexploitation en peintures, sculptures etc. Mais elle reste néanmoins un sujet d’étude tout aussi intéressant.

Affiche, et Exposition « Mythologie animée »

7 Mar

De nos jours on retrouve de nombreuses références à la mythologie, dans divers « supports ». Que ce soit dans les films, les dessins animés ou les livres, on retrouve une présence mythologique. L’importance de ces références à la mythologie est à l’origine d’une exposition qui a eu lieu du 03 Octobre au 23 Décembre 2007 au musée de l’Ephèbe, au Cap d’Agde.

Cette exposition regroupe les mythes et les légendes anciennes dans l’animation, et cela, à travers de petits films, des affiches, des images, des croquis , ainsi que des celluloïds. Cette exposition traite de nombreux mythes, pas seulement des grecs. En effet, on observe la référence à Saint-Seiya, et Ulysse 31 qui sont mis en parallèle face aux mythes grecs. On observe également le personnage de Siegfried (appelé également: « le tueur de dragon » ), issu de la mythologie Nordique.

On a également une référence historique à Alexandre III de Macédoine qui fut élevé au statut de mythe. Sa vie a été adaptée dans une série: « Alexandre le grand ».

Lors de l’exposition, il y avait également de grands panneaux, nous permettant de faire le parallèle entre l’animé présenté, et le mythe. Ils indiquaient les points communs, entre l’antique et le contemporain.

Cette exposition, nous montre à travers ces exemples qu’il existe un lien important entre l’art de nos jours, et la mythologie. De plus, cela nous à permis de voir comment les auteurs de ces mangas, animé… ont su remettre « à l’ordre du jour » les mythes antiques.

Affiche d’exposition: La mythologie animée


Vénus en Peintures, Le symbolisme victorien de George Frederic Watts.

7 Mar

http://www.flickr.com/photos/59776841@N04/sets/72157626418583796/show/

Vénus en Peinture… Dans la Période de 1800 à nos Jours

Le symbolisme victorien de George Frederic Watts (1817-1904):

Le symbolisme se caractérise par le rejet du pragatisme. En peinture, les artistes se placent dans la ligne opposée des artistes réalistes, au prise avec les progrès de leur société. Ils privilégient un monde onirique, à l’encontre aussi de l’académise. C’est ainsi qu’en Angleterre , les artistes se tournent de nouveau vers la mythologie antique. En effet, la mythologie comme nous l’avons vu dans de précédents articles offre un nombre incalculabe de possbilités iconographiques.

Dans ce symbolisme victorien nous avons décidé de nous interésser plus particluièrement au cas de George Frederick Watts, peintre de la fin du XIX° siècle. Fervant lecteur d’Homère et principalement de l’Illiade, Watts trouve dans la mythologie le vecteur de ses émotions. Il dit lui même qu’il cherche à représenter « les mythologie des races du monde ». Il peint donc , des personnges mélancoliques comme son Minautore ou Ariane, emprois aux passions amoureuses comme Endymion ou Orphée et Eurydice. Watts aime aussi à peindre des scènes de groupe, de tendresse familiale comme dans L’Enfance de Zeus ou encore Ariane à Naxos.

Chez Watts, la mythologie est en fait le support idéal à des représentantions symboliques d’émotions brutes qui selon lui forge le monde: l’amour, la tristesse, la famille…

http://www.flickr.com/photos/59776841@N04/sets/72157626041634631/show/
The Infance of Zeus
Ariane à Naxos
Endymion
Les Trois Grâces
Le Minotaure
Orphée et Eurydice

Calendrier Pirelli, par Karl Lagerfeld

7 Mar

Les mythes antiques ont été un sujet de prédilection, repris par bon nombre de stylistes, ou par de grandes marques.

Karl Lagerfeld, directeur artistique de la maison Chanel (paris) et de la maison Fendi (rome), couturier et Photographe de renommé s’est également penché sur les mythes antiques.En effet Karl Lagerfeld a réalisé une série de clichés nus en noir et blanc pour le calendrier Pirelli, en utilisant un seul et même fil conducteur: les légendes, les mythes, la mythologie gréco-romaine. Des connaissances du photographe : acteurs/actrices, mannequins … posent pour le calendrier. Karl Lagerfeld a doté ses mannequins d’accesoires ou non, accesoires qui peuvent nous indiquer de quels dieux, déesses ou héros il s’agit.


Calendrier Pirelli par karl Lagerfeld