Tag Archives: Aphrodite

Présentation dieux et héros

20 Mar

Il nous semble important, dans le cadre de notre travail de ressources numériques, d’avoir une certaine connaissance des divinités et des héros mythologiques. Voici un arbre généalogique des divinités, et des héros que nous pouvons aborder au cours de nos analyses.

 

Voici un autre arbre généalogique, beaucoup plus complet que le premier.

 


Aphrodite (grec) / Vénus (romain)

20 Mar

Aphrodite est la déesse grecque de la germination, de l’amour, des plaisirs et de la beauté. Selon la tradition la plus populaire d’Hésiode, Aphrodite serait naît de la mer, fécondée par le sexe d’Ouranos, tranché par Cronos et dont l’écume forma la déesse. Pour les Grecs, cette légende s’inscrit dans le nom même de la déesse : elle est « née de l’écume».

Mariée à Héphaïstos, elle a de multiples aventures extra-conjugales. La principale est celle avec Arès, d’où naissent Harmonie, Déimos, Phobos, auxquels Simonide ajoute Éros et Cicéron, Antéros. Informé de la relation adultère Héphaïstos a créé un filet magique qu’il place sur le lit pour emprisonner le couple et les exposer aux moqueries des dieux de l’Olympe. Aphrodite a également eu une liaison avec Hermès, Dionysos, Poséidon.

 

On a deux conceptions d’Aphrodite :

  • Aphrodite du plaisir, de la chair, plus « terrienne »
  • Aphrodite de l’amour spirituel, pure et chaste dans sa beauté.

 

Ses attributs sont :

  • Attributs : la nudité, la myrrhe, le myrte, la rose, les coquillages et la ceinture magique.
  • Fruits : la pomme ou la grenade.
  • Animaux : les animaux de nature ardente ou prolifique, comme le bélier, le bouc, le lièvre, le cygne, la tourterelle ou la colombe.

 

La Naissance de Vénus, Sandro Botticelli, (1485).

 

Psyché

17 Mar

Psychée est un personnage de la mythologie grecque. Elle est la fille d’un roi, et a deux soeurs. Les deux soeurs de Psychée trouvent un époux. Psychée était extremement belle , mais aucun de ses prétendants n’osait la demander en mariage. Aphrodite, était jalouse de la beauté de Psychée. Pour se venger, elle demanda à Eros de faire en sorte qu’Aphrodite tombe amoureuse, de l’homme le plus misérable qui soit. Éros ne put accomplir sa mission, car ce dernier tomba éperduement amoureux de la jeune femme. L’oracle d’Apollon est consulté. Il dit que psychée doit être exposée sur une montagne et doit attendre un monstre inconnu. Elle est exposé mais le Zéphyr la transporta dans le palais. Toutes les nuits, Éros venait visiter Psychée dans ce palais. Son bonheur continuera tant qu’elle ne cherchera pas à voir. Les soeurs de Psychée jalouses du bonheur de leur soeur, persuadèrent cette dernière de regarder son mystérieux visiteur. Une nuit elle alluma une lampe, pendant que son amant dormait, elle pu contempler la beauté d’Éros. Mais elle fit tomber une goutte d’huile sur sa cuisse. Éros se reveilla, et partit. Le palais disparu et Psychée fut envoyée chez Aphrodite pour la punir d’avoir séduit son fils. Elle fit endurer des épreuves à Psychée. Mais l’amour d’Éros touché par les disgrâces de  Psychée la retrouve, l’épouse, et lui donne l’immortalitée.

Psychée est une allégorie de l’âme humaine.

Ses attributs sont:

  • Des ailes de papillon, ou un papillon.
  • Elle est parfois représentée voilée comme les jeunes mariées.
  • Elle est souvent représentée avec une lampe a huile, ou une bougie à la main, se penchant sur le corps d’Éros.

William Adolphe Bouguereau, Le ravissement de Psychée, 1895.


Lit Kallisti par Krizarl Calanglang

16 Mar

Voici le lit « Kallisti ». Ce modèle a été conçu par Krizarl Calanglang. Ce lit de forme ronde, et de couleur or nous rappelle que le lit tire son nom de la légende de Kallisti: la pomme de la discorde. En effet, d’après la mythologie grecque, Éris la déesse de la discorde à voulu se venger de ne pas avoir été invitée au repas de noces de Thétis et Pelé Elle jeta au milieu des invités une pomme d’or provenant du jardin des Hespérides, sur laquelle était inscrit : « Kallisti » qui signifie « à la plus belle ». Cette pomme est destinée à la plus belle des déesses. Athéna, Aphrodite, et Héra se disputerons la pomme.

Vénus en chaque femme

13 Mar

 

Dans la peinture qui suit le mouvement de la renaissance, beaucoup d’œuvres représentant des personnages féminins s’inspirent des postures qu’empreinte le plus souvent Vénus.

Si l’on compare par exemple l’ oeuvre de Dominique Ingres, La grande Odalisque (Voir diaporama ci-dessous) datant de 1814 et conservée au Louvre à Paris avec le tableau de Diego Velasquez, Venus at her mirror (voir diaporama ci-dessous) datant de 1649-1651 et conservé à la National Gallery de Londres, on s’aperçoit vite que les postures sont similaires.

On pourrait également faire un rapprochement avec le tableau de Jacques-Louis David, Mars disarmed by Venus & three graces (Voir diaporama ci-dessous) de 1824 situé au Royal Museum of Fine Arts en Belgique.

L’oeuvre d’Edouard Manet, Olympia (Voir diaporama ci-dessous) de 1863 (Musee d’Orsay, Paris) n’est pas sans rapport avec le tableau de Titien, Venus & the Lute player  (Voir diaporama ci-dessous) (New York Met) de 1565-70.

Par ailleurs, la façon dont la femme cache sont sexe avec sa main peut renvoyer à la naissance de Vénus de Sandro Botticcelli (Voir diaporama ci-dessous) datant de 1485 et conservée à l’Uffizi gallery de Florence. Ou encore de manière plus évidente à la vénus de Giorgione, (Voir diaporama ci-dessous) (Sleeping Venus (Gemaldegalerie, Dresden)) de 1510, et celle de Titien (The Venus of Urbino (Voir diaporama ci-dessous) (Uffizi gallery, Florence)) de 1538.

Autre exemple, en 1799-1800 Francisco Goya peint The nude (Voir diaporama ci-dessous) (Prado Museum, Madrid) se tableau a put inspirer l’œuvre d’ Alexander Cabanel, Birth of Venus de 1863 (Voir diaporama ci-dessous)(Musee d’Orsay, Paris).

Le célèbre tableau d »Edouard Manet- Luncheon on the grass (Voir diaporama ci-dessous) (Musee d’Orsay, paris) semble s’être inspiré d’une œuvre réalisée plus de deux siècles auparavant. Il s’agit de l’oeuvre de Peter Paul Rubens, Venus, Cupid, Bacchus & Ceres (Voir diaporama ci-dessous) (Staatliche Kunstsammlungen, Kassel, Germany) de 1612-1613.

Dans toutes les œuvres citées précédemment et dans bien d’autre œuvres encore, on se rend compte que l’iconographie de Vénus a énormément influencée la représentation de la femme dans les œuvres appartenant à l’époque contemporaine. Il ne s’agit pas seulement de la posture comme nous l’avons vu, certains artistes se calquent sur les canons de beauté de la femme: des formes généreuses, un teint pâle, de long cheveux coiffée ou détachés.

Dans une période, où les codes changent et où le nouveau genre souhaite rompre avec le traditionalisme de la Renaissance, il est donc étonnant de voir tant d’œuvres si proches de ce qui fut pendant de nombreuses années l’image la plus répandue de la peinture.

Exposition « Là ou je ne suis pas », par kimiko Yoshida

9 Mar

Du 8 septembre au 31 octobre 2010, la Maison européenne de la photographie (MEP) nous présente une rétrospective des autoportraits de Kimiko Yoshida, des premières Mariées (série débutée en 2000) aux derniers travaux intitulés « Peintures ».

La salle de la maison européenne « Peintures » regroupe de nombreuses œuvres .Ici, l’artiste s’appuie sur des chefs d’œuvres de peintures pour réaliser ses photographies. On y retrouve Arearea de Gauguin, Salomé de Klimt, et les œuvres qui nous intéressent ici dans le cadre de notre blog : la Vénus de Véronèse , et Athéna déesse de la guerre de Klimt .

Peinture (Vénus de Véronèse). Autoportrait, 2010-Photo H.Denamps.



Peinture (Athéna déesse de la guerre de Klimt). Autoportrait, 2010-Photo H.Denamps.

Ces deux images dénotent totalement avec l’image que l’on peut avoir de Vénus, ou encore d’Athéna. Ces deux œuvres sont tout ce qu’il y a de contemporaines. Cependant rien ne nous permet dans ces images de reconnaitre les divinités. On observe une ressemblance entre l’Athéna photographiée et celle de Klimt. On a du mal à reconnaitre Vénus, si ce n’est la nudité implicite du modèle qui nous suggère la personne de Vénus.

Musique

7 Mar
"Aphrodite"

Affiche CD, Kylie Minogue



TRIONFO DI AFRODITE (TRIOMPHE D’APHRODITE) (1953) concert scénique de Carl Orff (1895-1982)

Claude Terasse a réalise en 1961 « un Opéra bouffe » intitulé: « Les travaux d’Hercule »: Le lien ici .

………………………………………..

  La mythologie grecque célèbre la musique abondamment, avec par exemple Apollon et sa lyre, ou Orphée et les sirènes aux pouvoirs enchanteurs, il y a aussi Pan et sa flute éponyme ou encore les Muses et plus particulièrement Euterpe (muse de la musique), et Polhymnie (poésie lyrique).

L’œuvre lyrique de Richard Strauss (grand compositeur allemand) a beau s’être imposée depuis longtemps comme un pilier du répertoire, ses opéras à sujet mythologique sont inégalement connus. Si Elektra (1909) et Ariane à Naxos (1912-1916) sont fréquemment représentés, il n’en va pas de même pour les trois autres: Hélène en Egypte (1928), Daphné (1938) et L’Amour de Danaé (1944). En France, Claude Terrasse a composé un opéra-bouffe, Les Travaux d’Hercule, créé en 1901 au théâtre des Bouffes-Parisiens, dans lequel c’est Augias qui accomplit les exploits d’Hercule, tandis que ce dernier s’en approprie toute la gloire sans rien faire. En 1913 Claude Debussy a composé la musique «Syrinx» et dans un tout autre genre, en 1953, Maurice Thiriet compose Héraklès, une partition chorégraphique pour ballet dramatique. Il y a aussi Le Viol de Lucrèce, un opéra réalisé en juillet 1946 par Benjamin Britten.

Les sujets mythologiques sont de moins en moins utilisés dans la musique de nos jours, cependant certains artistes peuvent y faire allusion, tout comme Kylie Minogue dans son dernier nouvel album nommé « Aphrodite ». L’emploie du nom de la déesse pour cette album n’est pas anodin. En effet les chansons de la chanteuse parlent toutes de l’amour, du plaisir et de la beauté ; critères appartenant à la déesse Aphrodite.

La musique avait donc une grande place dans la mythologie grecque, tout comme la mythologie elle-même, a une grande dans notre musique.


Vénus en sculpture, les trois Grâces.

7 Mar

 

Clémente Susini créer une série sur la Déesse Vénus. Elle la présente sous différents aspects physiques en la décomposant anatomiquement. Nommée Vénus Ouverte il s’agit d’une approche nouvelle de l’art en rapport avec la mythologie.



Vénus en sculpture… dans la période de 1800 à nos jours…


Vénus possède de nombreux attributs dont les principaux sont:

  • la rose
  • la pomme
  • le pavot

Souvent symboliquement représentée par la présence des trois Grâces (Voir diapositive ci-dessous), Vénus possède de multiples attraits: le sourire engageant, le doux parler, le soupir le plus persuasif, le silence expressif et l’éloquence des yeux.

Dans ce diaporama sont représentées quelques œuvres des trois Grâces.

Vénus en Peintures, Le symbolisme victorien de George Frederic Watts.

7 Mar

http://www.flickr.com/photos/59776841@N04/sets/72157626418583796/show/

Vénus en Peinture… Dans la Période de 1800 à nos Jours

Le symbolisme victorien de George Frederic Watts (1817-1904):

Le symbolisme se caractérise par le rejet du pragatisme. En peinture, les artistes se placent dans la ligne opposée des artistes réalistes, au prise avec les progrès de leur société. Ils privilégient un monde onirique, à l’encontre aussi de l’académise. C’est ainsi qu’en Angleterre , les artistes se tournent de nouveau vers la mythologie antique. En effet, la mythologie comme nous l’avons vu dans de précédents articles offre un nombre incalculabe de possbilités iconographiques.

Dans ce symbolisme victorien nous avons décidé de nous interésser plus particluièrement au cas de George Frederick Watts, peintre de la fin du XIX° siècle. Fervant lecteur d’Homère et principalement de l’Illiade, Watts trouve dans la mythologie le vecteur de ses émotions. Il dit lui même qu’il cherche à représenter « les mythologie des races du monde ». Il peint donc , des personnges mélancoliques comme son Minautore ou Ariane, emprois aux passions amoureuses comme Endymion ou Orphée et Eurydice. Watts aime aussi à peindre des scènes de groupe, de tendresse familiale comme dans L’Enfance de Zeus ou encore Ariane à Naxos.

Chez Watts, la mythologie est en fait le support idéal à des représentantions symboliques d’émotions brutes qui selon lui forge le monde: l’amour, la tristesse, la famille…

http://www.flickr.com/photos/59776841@N04/sets/72157626041634631/show/
The Infance of Zeus
Ariane à Naxos
Endymion
Les Trois Grâces
Le Minotaure
Orphée et Eurydice

Calendrier Pirelli, par Karl Lagerfeld

7 Mar

Les mythes antiques ont été un sujet de prédilection, repris par bon nombre de stylistes, ou par de grandes marques.

Karl Lagerfeld, directeur artistique de la maison Chanel (paris) et de la maison Fendi (rome), couturier et Photographe de renommé s’est également penché sur les mythes antiques.En effet Karl Lagerfeld a réalisé une série de clichés nus en noir et blanc pour le calendrier Pirelli, en utilisant un seul et même fil conducteur: les légendes, les mythes, la mythologie gréco-romaine. Des connaissances du photographe : acteurs/actrices, mannequins … posent pour le calendrier. Karl Lagerfeld a doté ses mannequins d’accesoires ou non, accesoires qui peuvent nous indiquer de quels dieux, déesses ou héros il s’agit.


Calendrier Pirelli par karl Lagerfeld